Développement local: provoquer les changements par le dialogue des savoirs

« Le principe fondamental de l’UiTC est de reconnaître le dialogue créatif entre les savoirs traditionnels (issus des peuples et de la mémoire collective), les savoirs assujettis, et les connaissances scientifiques et technologiques, dans le but de construire de nouvelles façons de penser et d’agir pour aujourd'hui et pour l’avenir, dans des contextes qui se révèlent souvent de plus en plus complexes. »
Charte Fondatrice de l'UiTC

Essentiellement latino-américaines, les initiatives présentées dans cet axe interviennent dans des contextes ruraux (Colombie, Guatemala, Argentine) ou urbains (Colombie, Argentine, Pérou, Brésil) en construisant de nouveaux savoirs depuis les réalités dans lesquelles elles s'insèrent.

Ces formations cherchent toutes à construire le changement social et économique en mettant au cœur de leur approche à la fois l'émancipation de l'être humain et l'importance de construire des solutions depuis les savoirs locaux. Elles prennent en considération les différentes formes d’apprentissage pour construire des solutions depuis et avec les populations locales pour agir sur les dynamiques sociales, économiques et culturelles de la réalité quotidienne des habitants.

Construire le changement social et collectif depuis les savoirs locaux

Les expériences développées en Colombie par la IUCMA et le CINEP consistent à mettre en place des espaces de dialogue multi-acteurs où étudiants, chercheurs, autorités traditionnelles, autorités locales étatiques et habitants travaillent ensemble à définir les problématiques sur lesquelles insuffler un changement identifié collectivement et qui concernent directement les individus et la communauté locale (Institution Universitaire Colegio Mayor de Antoquia, IUCMA et Centre de Recherche et d’Éducation Populaire/Programme pour la Paix, CINEP).

C'est aussi le cas à San Martin, en Argentine (Centre Universitaire de San Martin. CUSAM) lorsque l'Université intervient dans un contexte social aussi marginalisé et conflictuel que celui du milieu carcéral en cherchant avec les individus partageant une réalité quotidienne depuis des statuts différents (surveillants pénitentiaires, détenus) à travailler conjointement aux solutions à apporter sur la construction de la dignité humaine, l'émancipation individuelle, sur le rôle des milieux carcéraux dans la résolution des problèmes sociétaux.

Favoriser l' « empowerment » et l'innovation sociale et économique 

Dans les banlieues pauvres de Lima (École de Leaders pour le Développement Local, ESDEL, Pérou) ou de Buenos Aires (Université National de la Plata, Argentine), des initiatives pédagogiques sont insérées dans les quartiers pour que les habitants se saisissent politiquement des enjeux et des thématiques qui les concernent dans leur vie quotidienne en renforçant leur autonomie pour trouver les moyens individuels et collectifs pour agir.

Au Brésil, dans les quartiers urbains les plus pauvres, on cherche à développer les activités économiques marginales: les activités de survie de recyclage des déchets menées ici et là par les populations les plus vulnérables sont appuyées pour devenir de véritables micro-projets à utilité sociale, économique et écologique (Incubatrice Technologique de Coopérative Populaires, Université de Planalto Catarinense, Brésil)

Récupérer et renforcer les identités locales indigènes

Dans les villages des hauteurs vertigineuses des Andes argentines ou de la cordillère guatémaltèque, se sont développées des initiatives de formation qui visent la réaffirmation et la récupération des identités culturelles indigènes et locales en travaillant sur le développement personnel des participants tout en revalorisant les savoirs traditionnels. Tantôt axée sur l'expression artistique (Centre Andin Pour l’Éducation et la Culture, Argentine) ou sur le développement rural (Université Ixil, Guatemala), les formations oeuvrent pour le développement personnel des individus et des groupes et l'affirmation de leur culture. Les étudiants apprennent de et avec leur communauté et c'est sur cette base qu'ils trouvent les solutions et les alternatives pour faire face aux dynamiques uniformisantes et destructrices de la mondialisation qui sans réaction de leur part conduiraient indéniablement à la disparition de leur culture.

Campus virtuel

Iniciar sesión de usuario


 | Inscription

Actualités

24.03.2017

Leadership Collaboratif

Voici la Formation  organisée par Université Internationale Terre Citoyenne et l'Institut Européen Conflits, Culture, Coopération prévue entre le 24 et le 28 avril. NOTRE INTENTION Créer un atelier qui s’ancre dans des...

[Leer más]

28.02.2017

Biennale de Grenoble – Villes en transition 2017

Les territoires sont au cœur des défis du XXIe siècle. Climat, démocratie, solidarité, énergie, économie, démographie : les villes doivent être créatives pour réussir la transition en accompagnant les besoins des habitants. La...

[Leer más]

28.02.2017

Aproximación a la Agricultura y Alimentación mediterránea (Valencia)

Natura y Cultura y la Cátedra Tierra Ciudadana de la Universidad Politécnica de Valencia (UPV), plantean la realización del II Programa “Aproximación a la Agricultura y Alimentación mediterránea”.Natura y Cultura es una empresa...

[Leer más]