Formations 2013

Evolution du commerce des produits agricoles: Quel cadre international (OMC) et comment optimiser l’accès au marché pour les pays du Sud

 

Les crises sanitaires majeures des années 1990 ont conduit à un renforcement des réglementations nationales et internationales visant la sécurisation sanitaire de l’offre alimentaire sur les marchés agricoles et agroalimentaires. La régulation de ces marchés s’est manifestée notamment à travers un encadrement plus strict des conditions de production/ transformation/commercialisation, et un renforcement des instruments juridiques associés. On a alors assisté à l’émergence d’un nombre considérable de normes, réglementations publiques et standards privés, à la fois aux échelons national, régional (niveau européen notamment) et multilatéral (avec notamment l’Accord sur l’application des mesures sanitaires et phytosanitaires - Accord SPS - et les référentiels du Codex Alimentarius), où le principe de responsabilité des opérateurs des filières globalement est renforcé.

Il existe un risque de dérive et d’instrumentalisation de ces standards en outils protectionnistes: dans l’impossibilité de respecter ces normes de plus en plus strictes, les producteurs du Sud ne peuvent pas accéder aux marchés du Nord qui leur sont pourtant théoriquement ouverts. A côté de ces normes qualité, un phénomène de labellisation voit le jour depuis une vingtaine d’années dans le but de construire des filières plus durables: à côté des garanties de sécurité sanitaire, il s’agit d’assurer des méthodes de production écologiques et sociales. Ces labels sociaux et environnementaux, la plupart du temps privés et souvent issus d’organisations à but non lucratif, viennent combler le vide laisser par réglementation internationale.

Pour maximiser leurs chances d’accès au marché, les opérateurs des pays en développement doivent s’engager dans un processus de changement de leurs pratiques de production: adoption de Bonnes Pratiques Agricoles, de schémas assurantiels (systèmes de gestion et management de la qualité, normes de l’Organisation internationale de normalisation (ISO), Hazard Analysis Critical Control Point (HACCP)….), de protocoles d’autocontrôles et d’inspection des procédés de production. Mais ils doivent aussi saisir les opportunités de créer des filières durables, répondant aux attentes d’un nombre grandissant de consommateurs, au Nord comme dans les pays émergents.


Objectifs

L’objectif de cette formation est d’apporter au public visé une meilleure compréhension des mécanismes de régulation du commerce international régissant l’accès au marché pour les produits agricoles. L’échange de produits internationaux est soumis à un ensemble complexe de règlements publics et de standards de moins en moins volontaires. Notre but est de permettre aux acteurs du monde agro-alimentaire d’inscrire leur politique de développement dans le cadre national, régional et international, tout en promouvant les normes sociales et environnementales dans le commerce international.

Cette formation reflète l’engagement de Rongead à renforcer les capacités des leaders agricoles sur les notions d’accès au marché dans le but d’améliorer les conditions de vie des populations des pays en développement.


Contenu

Journée 1: Le contexte mondial – l’OMC

1. Commerce international, politiques agricoles et régulations internationales
Les échanges mondiaux de produits agricoles et alimentaires
Les modes de régulation sur le plan mondial (notamment dans le cadre de l'OMC)
Marché mondial du riz et négociations OMC (jeu de rôle)
2. Une filière dans son environnement
Marché mondial du riz et négociations OMC: restitution des résultats du jeu de rôle
Filière anacarde en Côte d'Ivoire: analyse institutionnelle, économique et technique

Journée 2 &3: Les différents éléments de régulation

3. Régulation des échanges: la sécurité des aliments
Les régulations publiques
- SPS et TBT
- Accès au marché: cas de l’Europe
Normes et standards privées
Cas du GFSI
4. Emergence des critères sociaux et environnementaux
La politique internationale du développement durable
- Principales Conventions et initiatives en relation avec l’environnement (AEM, Global Gap, OCDE, etc.)
- Principales Conventions et initiatives en relation avec les droits de la personne humaine (OIT, etc.)
- Régulation du commerce international et développement durable: cas du SPG de l’UE
Les initiatives privées dans le commerce international: Labels et standards privés
- Une réponse aux lacunes réglementaires
- Iseal
- Gouvernance et certification (limites)
OMC et filières durables: leviers pour l’action et perspectives

Journée 3: Outils de gestion du risque prix

5. La volatilité des prix agricoles mondiaux: causes et enjeux
Les raisons fondamentales de l’instabilité des prix agricoles
- Bases théoriques
- Quelques exemples de modèles
L’évolution globale des marchés mondiaux
- Exemple de filières
6. Les outils de gestion des risques agricoles pour les petits producteurs
Les risques agricoles: rappels
- Principaux risques agricoles
- Principaux outils de gestion des risques
Le risque prix et sa gestion pour les petits producteurs
- Outils de gestion des risques prix: prévisions, gestion des fluctuations, gestion des contreparties
- Compréhension des marchés: analyse des bilans, analyse conjoncturelle, synthèse de l’information
- Discussions / échanges sur les SIM en Afrique de l’Ouest: SIAR, RESIMAO, CLISS…
7. Synthèse: choix de filières, stratégies de soutien à la production/transformation et à l'accès au marché.


Public cible

Etudiants (commerce international, agriculture, relations internationales,…)
Société civile (ONG,…)
Agents des organisations paysannes, leaders sociaux
Représentants des ministères responsables des politiques agricoles
Représentants d’agences de la coopération bi- et multilatérale


Modalité

Présentielle

Langue du cours

Francais, peut être développer en anglais

Durée

1 à 3 jours de formation présentiel

Coût

Module payant. Frais du module en fonction du lieu, du nombre de jours et du nombres d’intervenants. Cout moyen (hors frais) de formation: 1000 €/Jour


Institution responsable

Rongead

Contact

Fanny Coustaline
Contacter
Tel : +41 (0)22 789 07 34
Fax : +41 (0)22 789 07 33
15 rue des Savoises - 1205 Genève - Suisse


Campus virtuel

Identification de l'utilisateur


 | Inscription

Actualités

24.03.2017

Leadership Collaboratif

Voici la Formation  organisée par Université Internationale Terre Citoyenne et l'Institut Européen Conflits, Culture, Coopération prévue entre le 24 et le 28 avril. NOTRE INTENTION Créer un atelier qui s’ancre dans des...

[En savoir plus]

28.02.2017

Biennale de Grenoble – Villes en transition 2017

Les territoires sont au cœur des défis du XXIe siècle. Climat, démocratie, solidarité, énergie, économie, démographie : les villes doivent être créatives pour réussir la transition en accompagnant les besoins des habitants. La...

[En savoir plus]

28.02.2017

Aproximación a la Agricultura y Alimentación mediterránea (Valencia)

Natura y Cultura y la Cátedra Tierra Ciudadana de la Universidad Politécnica de Valencia (UPV), plantean la realización del II Programa “Aproximación a la Agricultura y Alimentación mediterránea”.Natura y Cultura es una empresa...

[En savoir plus]