Formation agro-écologique dispensée par la Coordination Nationale des Organisations Paysannes du Mali (CNOP)

La CNOP, reconnue en 2004, se définit comme un regroupement de fédérations d’Organisations paysannes (OP)/faîtières, apolitique et autonome. Elle est un cadre démocratique de convergence des préoccupations, actions et stratégies des OP dans le but d’aboutir à un espace commun de représentativité réelle, de formulation de stratégies communes face aux autres acteurs, de renforcement des effets de leurs actions de lobbying et de plaidoyer. Elle a deux fonctions principales : une fonction de représentation politique et une fonction de défense des intérêts des producteurs agricoles. Son objectif à long terme est d’édifier un mouvement paysan national responsable, crédible, porteur de la promotion socio-économique durable des exploitations familiales agricoles. Ainsi, l’agroécologie s’inscrit dans ce mouvement.

Quatre dimensions de l’agro-écologie ont été définies et validées en groupe :

  • Une vision politique à travers des pratiques écologiques et sociétales pour aujourd’hui et demain.
  • Un partage et une transmission des savoirs paysans et de leurs innovations pour un développement rural durable en combinant judicieusement des pratiques agricoles valorisant le potentiel naturel. 
  • Un ensemble de systèmes agricoles et la synergie des écosystèmes en utilisant des intrants biologiques ; des ressources naturelles ; des pratiques de production valorisant les savoirs paysans.
  • Des aspects financiers économes, valorisant le revenu, l’autonomie et l’indépendance.

 

L’objectif de la formation est de créer des synergies de territoires à partir des acteurs/trices du changement paysan-ne-s/relais avec les ressources humaines des organisations paysannes capables de porter une vision politique basée sur la souveraineté alimentaire déclinée en essaimant des techniques pour les mettre en application dans son champ, son village (« champs-école », pratiques partagées: fiches recettes, case biodiversité/semences) ; en formant des conseillers agricoles de terrain et des auxiliaires vétérinaires ; en s’appropriant ses droits (formation parajuriste) ; en participant et
en diffusant des formations en agro-écologie.

La formation est articulée autour des modules de base : l’agro-écologie ; les politiques agricoles à tous les niveaux ; les droits paysans foncier, action et mobilisation judiciaire) et des modules décentralisés autour d’un projet collectif porté par les acteurs du changement : case biodiversité, semences paysannes, etc.

Campus virtuel

Identification de l'utilisateur


 | Inscription

Actualités

24.03.2017

Leadership Collaboratif

Voici la Formation  organisée par Université Internationale Terre Citoyenne et l'Institut Européen Conflits, Culture, Coopération prévue entre le 24 et le 28 avril. NOTRE INTENTION Créer un atelier qui s’ancre dans des...

[En savoir plus]

28.02.2017

Biennale de Grenoble – Villes en transition 2017

Les territoires sont au cœur des défis du XXIe siècle. Climat, démocratie, solidarité, énergie, économie, démographie : les villes doivent être créatives pour réussir la transition en accompagnant les besoins des habitants. La...

[En savoir plus]

28.02.2017

Aproximación a la Agricultura y Alimentación mediterránea (Valencia)

Natura y Cultura y la Cátedra Tierra Ciudadana de la Universidad Politécnica de Valencia (UPV), plantean la realización del II Programa “Aproximación a la Agricultura y Alimentación mediterránea”.Natura y Cultura es una empresa...

[En savoir plus]